Le pouvoir du Beej Mantra


Intervention de om swami ji sur youtube 2Om Swami Ji m’a complètement bouleversé. Les amertumes que je ressentais ont ramolli. Pour plaire à la société civile, nous mentons tous les jours. Quelques fois pour plaire aux autres, et d’autres pour son propre plaisir. J’espère de tout mon cœur qu’un jour viendra ou je serai comblé dans ce beau bercement de Maa Durga. Om Swami Ji est arrivé dans ma vie comme un doux remède,en  l’attrapant les mains, me guidant vers une vie réussie sans cruauté envers les animaux et un profond respect pour la nature. 


https://youtu.be/KO5OaaYgs74

Le liens du video 


Autrefois il existait un Brahmane du nom de Devdutt. Malheureusement, il était sans progéniture. Pour l’obtention d’un enfant, Devdutt fit appel à un sage nommé Gobhil. Au fur et à mesure pendant le  Yagna, le sage prit un répit pour respirer.

Devdutt était issue d’un lignée de Brahmane, l’élite de la société d’autrefois. Il connaissait les Vedas, les arts, la culture parmi tant d’autres. Le chant du sage lui déplut. 

Il reprocha ainsi au Brahmane le manque de rythme dans son chant. Devdutt humilie publiquement le sage. Le sage lui répondu qu’il n’était plus jeune et qu’il lui fallait prendre des pauses pour reprendre son souffle. Malheureusement pour Devdutt, l’humiliation publique du sage et son manque de tact lui coûta très cher. Le sage lui donna un malédiction terrible; le fils de Devdutt naîtra un idiot et un imbecile. Les paroles terribles du sage fait réaliser à Devdutt la plénitude de son acte. Il supplia et plaida au sage de reprendre ses paroles. Mais une fois la malédiction prononcée, même si le sage voulait, il lui aurait été impossible de la neutraliser. Quoique le sage ait pitié de Devdutt et lui gracie un ramollissement de la malédiction, l’enfant naîtra certes un imbécile, mais quand il grandira il atteindra la sagesse. 

L’enfant de Devdutt fut nommé ‘Utathya’ signifiant, «celui qui n’a aucune matière en lui». Utathya ne comprenait rien quand on le parlait et les gens commençaient à se moquer de lui. Alors il prit le silence. Il partit en forêt, bâtit une hutte de feuilles et en fit sa maisonnette Et il prêtait serment: «Je ne dirai que la vérité dans la vie». Tout ce qu’il dira sera pure et simple vérité. 

Peu à peu Utathya devient célèbre et les gens commencent à l’appeler Satyatapa (celui qui médite sur la vérité). Quatorze ans plus tard, on le nommèrent Satyavrat (celui qui parle uniquement la vérité). 


Un de ces jours, Satyavrat était en méditation à l’extérieur de sa hutte. Il était assis en toute tranquillité. Il ne connaissait ni mantra, ni science ni tantra ni la science du yantra. Sa vie était le silence et la vérité. Il arriva qu’un cochon fit frappé par une flèche et accouru à Satyavrat. Il eu pitié et fit frappé par une mélancolie indescriptible que quelqu’un puisse attaquer et blesser un animal muet. Satyavrat tira délicatement la flèche et s’occupa du cochon et nettoyant sa plaie, appliquez du curcuma et le prit à l’intérieur de la hutte. 

Quand il caressa le cochon, il lui parla doucement comme Aee Aee Aee

Sans modulation, ce son était le mantra (Vagbhava) pour la déesse Saraswati, qui devient Aem ou Aim.

Il eut prononcé le mantra seulement 4 à 5 fois. La déesse fut apaisée par la sincérité de Satyavrat et elle fit que les connaissances commencèrent à apparaître en lui. En attendant le chasseur accourut près de Satyavrat

Il demanda: ‘Satyavrat, vous avez dû voir mon cochon. Est-il venu vers vous? Ma famille a faim. Je dois le prendre pour nourrir ma famille. »

Pour le sage, c’était un gros problème. D’un côté, il y a une famille affamée et de l’autre la vie d’un innocent. S’il répond qu’il n’a pas vu le cochon ou que je ne sais pas, ce sera faux. S’il répond que j’ai emmené le cochon à l’intérieur de la cabane, prends-le, alors le porc sera tué. Lequel de ceux-ci est le plus grand péché, mentir ou participer à un meurtre?


Ceci est  magnifiquement chantée par Om Swami Ji:

«Tam uvacha dwijo vyadham sammukhastham dhanurdharam

Satyakamastu dharmatma shlokam naekam daya para

Ya pashyati na sa brute ya brute sanapashyati aho vyadha swakarya arthin, kim prichhyasi punah punah

Tam uvacha dwijo vyadham. sammukhhastham dhanurdharam. »


Satyvrat a répondu dans un shloka en utilisant la compassion. Il a dit: « Pourquoi êtes-vous égoïste et continuez à me poser la même question? Les yeux qui peuvent voir, ne parlent pas. Et la bouche qui parle, ne voit pas. Ainsi, les yeux voient leur propre vérité, mais la bouche dit sa vérité. Donc, cela sort de la bouche est intrinsèquement un mensonge. Parce que la bouche raconte ce que les yeux ont vu. Mais, ce que les yeux ont vu, ils ne peuvent pas le dire. »

Et il en va de même pour la continuité dans l’adoration de la Déesse.


Note: La culture indienne repose une grande partie sur les Vedas. En particulier sur le Samaveda. La prononciation et l’articulation des mantras était d’une importance capitale. Toute personne ayant appris correctement les Vedas saura sans équivoque le rythme correct accompagnant les chants des mantras. 

OM

Pay Anything You Like

Sandeep Sibs

Avatar of sandeep sibs
$

Total Amount: $0.00